June 26, 2014

"Mots lestés…"

Mes mots s’épuisent à courir
après les émotions-mirages
qu’ils voudraient mettre dans leur cage
pour les empêcher de mourir.

Noirs pèlerins en file indienne,
en proie aux déserts aveuglants,
ils ricochent contre des bancs
qui les enferment à la peine ;

sèchent à tracer un passage
en pointillé à la frontière
entre les sens et le langage ;

échouant à tirer du sable,
tamisé par les plus fins vers,
les sentiments insaisissables.

1 comment:

  1. Parfois les mots nous lâchent...plus rien ne prends forme, comme un gros gloubiboulga dans le crâne. Alors j'attends. Que tout s'éclaircisse.

    ReplyDelete