March 05, 2015

"Cache-texte…"


Sous la couverture les alignées dorment,
comme de beaux crayons tout neuf
couchés parallèles dans leur boîte à fond blanc.
On croirait une chambrée de flèches :
toutes, aussitôt exposées, prêtes de poindre
au premier effluve de lumière caféinée ;
toutes parfaitement taillées et se tenant bien droit ;
toutes fleurit d’une plume d’archer inspiré
et impatient de décocher ces traits :
qu’ils aillent se ficher à bonnes mines
dans la fine camisole d’âme
et par chaque infime perforation
dessous
instiller leur liquide indolore
à psychotropes doses.

2 comments:

  1. Douce fumées à déguster...

    Poétiquement.

    ReplyDelete
  2. Du plaisir d'écrire à l'addiction il n'y a qu'un pas aisément franchi. Quand on a des yeux prompts et prêts à la dérive, le monde entier est le bois dont nous faisons notre feu. Une promenade au parc et voilà la terre qui gronde sous mes pieds, je sens la sève qui monte du sol dans les arbres, je sens la respiration de la terre et mon coeur s'emballe. Ma tête suit tricotant des vers qui n'auront pas besoin de burin puisque jamais taillés au marbre: fils du vent et de l'éphémère printemps rien ne saurait les retenir...

    ReplyDelete