September 02, 2012

"L’ennui porte conseil…"

Quand l’engrenage routine
Grince sa roue monotone
À tours de jours et de nuits,
Ivre à traits de caféine
Je torréfie mes neurones
Dans le gosier de l’ennui,
Jusqu’à la fermentation
De la matière à penser
Fumante comme un terreau.
– Volutes d’inspiration
Montent alors vers danser
Quelque obscur ballet de mots.

4 comments:

  1. Nitotine à se tire de l'ennui.

    ////

    Après le conseil de guerre, la paix ?

    Un bon dimanche à toi, David.

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est étonnant que tu utilises ce mot : "nicotine" car je l'avais moi-même initialement utilisé dans ce court poème ! L'ennui est-il pour toi aussi une source d'inspiration ? ;-)
      Merci encore L.S. et bon dimanche à toi aussi.

      Delete
  2. Moi l'ennui me fait dormir. Heureusement parfois, pour dormir.

    Nicotine -- m'est apparu si évident.

    ReplyDelete
  3. J'aime beaucoup tes métaphores riches d'appels à nos sens,(ouîe, goüt, odorat vue kinestésique) cela rend tangible le ressenti de ton poème et chacun peut se rappeler un vécu proche et ce pétiole en point d'interrogation, une sacrée image qui nous retient dans sa vrille! Un équilibre texte image qui me laisse baba! ;)

    Françoise

    ReplyDelete