May 02, 2012

"Maldonne à voir…"

Fleur déchirure.
Une maille ratée dans le tramage des nuits.
Cet accroc révélant la peau blanche des rêves.
Un ridicule trou épris de lumière, comme un piège à regard.
Et suivre sans fin chaque fil qui dépasse.

Fleur oasis.
Ombre à la peine sur la page déserte.
Cette goutte d’encre sur le buvard de l’âme.
La brûlure glacée de l’évaporation, prélude au temps séché.
Et la longue marche jusqu’au point d’eau.

Vide de la clarté aveuglante comme des ténèbres éblouissantes.
Quand tout s’efface demeure l’invisible.
Et voir enfin l’impossible à voir.

No comments:

Post a Comment