September 26, 2014

"Le temps t’accule…"


Allant-venant à chaque laps,
le temps te lime par seconde,
t’émiette en poudre de ce monde,
te réduisant à un ersatz.

Sans que tu puisses rien y faire,
il te burine ride à ride,
entre les plis d’un cuir aride
drainant la fraîcheur de ta chair ;

tout en sirotant ta mémoire
vers un néant de basse-fosse
aussi ultime qu’un trou noir.

Jusqu’au bout de ta corrosion,
quand ne restera qu’un peu d’os
à ronger, avant l’occision.

1 comment:

  1. Ne ris pas, j'avais lu le titre de chez moi et j'avais très mal lu! ^^ Quelle chance tu as si le temps te burine: moi il me froisse, me fripe, me mets en plis! La parité n'est pas respectée parce que les hommes en général vieillissent bien mieux que les femmes. Cela tient à leur peau plus épaisse. Voir les George what else Clooney, les Richard Gere, pour ne citer qu'eux. La mémoire j'avoue que c'est bien plus embêtant qu'elle s'amenuise. Rajoute à cela que je suis horriblement distraite et tout le monde chez moi m'appelle "Dory" (la copine de Nemo)

    Tant pis.

    Je te bise fort, ton amie Dé

    ReplyDelete