May 12, 2014

"L’âge mur…"


Pierre après pierre de mes faiblesses,
scellées au ciment des fortunes,
les années sournoises dans ma tête 
ont monté hauts les murs de leur prison ; 
d’où mon âme aujourd’hui avec envie 
lorgne par les barreaux agrippés 
sur la vaste utopie du dehors, 
s’y revoyant un souffle courir libre,
en l’enfance sans interdit, 
quand tout semblait possible, 
et, le plus beau, s’avérait l’être 
pour l’innocent cerveau d’alors, 
ignorant franchir des frontières !

No comments:

Post a Comment