November 17, 2013

"De Re Coquinaria…"

D’abord te plier au hasard,
confier tes affres pondéreuses
à l’ivresse du courant d’air, 
pour les chasser hors de ta vue.

Pas forcément au loin de toi, 
ce qui importe vers un lieu 
que ne mentionne aucune carte.
Fais preuve ensuite de patience.

Avec une dose de chance, 
à l’occasion d’un nouveau souffle, 
certaines reviendront vers toi 
au bout d’un temps imprévisible.

Alors, nonobstant leur état, 
aie confiance en leur épopée 
et recueille dans l’instant même 
tes doutes ainsi transfigurés.

Puis, dans ton carnet en béance, 
avec d’infinies précautions, 
épanche-les sur l’asepsie 
des pages vides et stériles.

, si tu as bien procédé, 
un jeu d’arcanes lumineux 
noircira l’encre sympathique 
de la recette convoitée !

2 comments:

  1. Magie alchimique dans la chirurgie des chairs cachés.

    ///////

    Le grain de la photo rend très bien !!

    Bon dimanche David.

    ReplyDelete
  2. Merci L.S. pour ta perspicacité une fois encore :-) Quant à la photo, elle fait partie de ces images qui ont ce je ne sais quoi qui retient mon attention. Parce que rien ne s'y passe au premier degré de la vue. Et j'aime bien aussi ce côté rugueux du N&B ;-)
    Bon dimanche à toi aussi.

    ReplyDelete