July 07, 2013

"Jusqu’à l’aube session…"



Je suis si fatigué.

Grand j’écarquille les battants d’un bâillement ridicule.
Et les gonds de ma mâchoire bloquée
grincent aux pathétiques efforts pour gober
dans le noir ma dose de sommeil.
Mais je n’entends que le bourdon ailé
de cette noctuelle vibrant autour de moi,
et qui me nargue et me tient éveillé,
titillant mes sens inutiles sans jamais se laisser goûter.
Je ne réussis qu’à claquer des dents sur la peau blanche
d’une mono-pensée pyrogène
qui lance à répétition sa fusée éclairante,
et joue à faux soleil clouant la lune au fond de son lit,
pour que demeurent mes songes en leur chrysalide moite,
tels des vampires endormis sous leur stèle en plein jour,
pour le reste de la nuit !

Impossible de fermer l’œil…

No comments:

Post a Comment