July 27, 2013

"Faire ailleurs…"

Tinte un coup de pied
dans la fourmilière
des conserves éventrées
éclaboussant l’horizon
d’une pluie de grelots

Suffocant un tonnerre
à crever les tympans
souffle la crise d’asthme
d’un éventail rouillé
à deux doigts convulsé
 
La tête pendule
bat le cycle syncopé
de la marée cardiaque
duel au front
contre une borne de fer rouge

Passé composant
un chant magnétique
de poèmes à la ferraille
limaille au son creux
des carcasses évidées

5 comments:

  1. Caniculaire
    Crépusculaire

    Attire si fort
    L'orage météore

    Un bistouri foudre
    Taille rage Terre.

    ////

    Un poème de circonstance, David.

    ReplyDelete
  2. Toujours autant de plaisir à te lire L.S. :-)
    Je n'avais pas vraiment réalisé que ce poème pouvait être de circonstance, car ça fait des jours que je travaillais dessus. Mais c'est vrai, tu as raison, ça "peut le faire" :-)
    Et puis, j'ai toujours un peu d'orage qui gronde dans la tête, un peu de monde sauvage, un peu de dévastation. Tu vois bien ce qu'il en est ;-)
    Merci toujours d'être là. Je ne saurais me passer de toi ;)*

    ReplyDelete
    Replies
    1. Oh merci c'est gentil ;-) souvent spontanément en te lisant l'envie de rebondir sur tes poèmes surgit. Par tes explorations d'univers farouches, ce "monde sauvage", et toujours facettes poétiques à mettre en contraste...

      En te souhaitant de belles inspirations pour les jours qui viennent. ;)*

      Delete
  3. Merci pout tes gentils mots, David. Cette tension que tu travailles dans les photos et les poèmes me parlent beaucoup, normal alors de rebondir dessus, violemment ou doucement selon ;-D

    En te souhaitant de belles inspirations !

    Bises

    ReplyDelete
    Replies
    1. C'est moi qui te remercie L.S. de ta présence que je sens toujours comme en arrière-plan, toujours avec plaisir et aussi un peu d'inquiétude à propos de ta réception, parce que je sais qu'avec toi la barre est haute ;-) Et si mes photos et mes poèmes te parles quelquefois, et si en plus ils te donnent envie de rebondir dessus, alors surtout ne t'en prive pas : je suis comblé :-D
      En te souhaitant à mon tour un beau souffle puissant !
      Bises

      Delete