October 22, 2012

"L’écrit dur…"

Encrée frondaison
Que hante l’ombre au tableau
De la feuille blanche !

October 14, 2012

"L’entre hait deux…"

Résolvent tumulte, les signes
Tremblés d’un coup de crispation ;
Le temps qu’une béance cligne
Sur son lot de consolation ;
Que, nauséeux, bave silence
L’ivre vacarme de l’aorte ;
Qu’ombrent, coulées de rémanence,
Le cœur de lys des feuilles mortes !

October 04, 2012

"Ces vers nuisant…"

Je vous devine en mes fêlures,
Parmi ce noir où vous vivez
De la substance de mes plaies,
Forçant ouvertes mes blessures.

Ai-je en vue la paix de l’oubli
Qu’aussitôt vos sucs corrosifs
Rongent dans mon cerveau à vif
Le frein de sa coite embolie.

Je vous sens, sangsues obsédantes,
Ramper au fond de ma mémoire,
Y laissant vos traînées sanglantes ;

Peuple de langues assoiffées
Que mes nuits blanches font mouvoir,
Pompant mes perles de suée !

October 02, 2012

"Héliotropisme…"

Flocons criblant l’obscurité
Lumière goutte au noir du puits
Clignant ses yeux neige de pluie
Les miens pleurant moindre clarté