September 20, 2012

"Volage…"

Ta réserve de frais gâtée,
Tu racoles au bal des fichus,
Espérant qu’en ton sein déchu
Luise encore une voie lactée.

T’escorte à ces limbes où tu plonges,
Où bientôt il fera si sombre
Et t’étioleras en décombres
Au teint cireux de vieille éponge.

Un temps hanteront mes pensées
Tes soupirs, là pris en la gangue
Qui les serre au bout de ma langue ;

Puis, ton souvenir s’effilant,
J’irai, mine de rien, presser
La jeune saison s’installant !

No comments:

Post a Comment