May 18, 2012

"Cadran tutélaire…"

Contre creux où l’âme,
La prose des vents, stoïque,
Conserve le cap.

2 comments:

  1. C'est d'abord un très beau cliché, réussi, avec des noirs profonds et des blancs qui semblent peiner à s'extraire de la nuit. Cette photo m'évoque la force de la Vie, fragile mais opiniâtre, tendue. Quelles heures ces fleurs comptent-elles? celles de leur vie?

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci infiniment Désirée pour ce très beau commentaire qui me touche beaucoup. Je ne sais pas si ces fleurs comptent les heures de leur vie, mais assurément elles m'aident à ne pas perdre le nord ;-)

      Delete