February 17, 2012

"Perfusion…"

Dehors lutte arbuste transi
Recroquevillé en fond d’ombre.
Rêvant chaleur de son bois sombre
Se serre contre sans-abri.

Temps pris en glace ralentit.
Sent ses iris cristalliser
Et tremble imaginant casser
Brindilles et doigts engourdis.

L’arbre est muet, se tait aussi,
Réfugiés en leurs solitudes
Où il ne brume qu’hébétude
Et deux poumons qui s’asphyxient.

Où ne révèlent éclaircies
Que baies brûlantes de son sang
Transfusé au buisson ardent
Trop près duquel il est assis.

2 comments: