February 16, 2012

"Côté jardin…"

En ce lieu de ma solitude, de ma petite errance,
Havre de mon silence,
J’avance tête basse,
Mine en l’air, tout là-haut dans l’espace.
Y rejoint, mon âme, sa famille d’accueil :
Faune timide sous les pierres, herbe folle, vols de feuilles.

Souvent même, ayant beaucoup pensé, beaucoup marché,
L’oublie là, dans un coin où, espiègle, elle s’était cachée.
Mais lorsque je reviens (car je reviens toujours), suivant une pensée,
Je la retrouve là, tranquille, où je l’avais laissée.
Couchée dans le berceau ballant de mon silence,
Havre de ma petite errance.

2 comments:

  1. Quelque chose d'apaisant dans ce texte.

    //

    ReplyDelete
  2. Oui certainement, c'est ce lieu qui veut ça :-)
    Merci L.S. !

    ReplyDelete