January 19, 2012

Recette unique et non reproductible d’une éphémère cinquième saison


Évitons un mets froid
S’interdire le blanc s’interdire le gris
Dans un plat transparent
Disposez d’abord quelques beaux souvenirs
Ensuite à chaudes larmes arrosez d’été
Puis au tour de l’automne
Mettez-en presque autant
Avant de mélanger avec délicatesse
En tournant dans le sens de la vie
Ajoutez une pensée de printemps
Nous y sommes
Ouvrez une fenêtre côté rêve
C’est très important
Posez sur le rebord la préparation en lumière
Laissez-la s’endormir les couleurs vont lever
Au bout d’un moment l’envie vous prendra de sortir
Cela signifie que c’est prêt
Dressez alors dans un coin de jardin secret
Accroupi en marchant peu importe
Dégustez enfin
Appréciez sans modération
Surtout prenez votre temps
Croyez-moi vous y reviendrez

4 comments:

  1. Quelle recette appelant l’appétit ! Vraiment bien mis en forme.

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci à toi surtout, d'apprécier le menu et d'avoir toujours un petit creux à offrir aux autres :-)

      Delete
  2. moi qui voulais inventer le huitième jour, je suis bouche bée de ton éphémère saison.
    merci pour ce moment

    ReplyDelete
    Replies
    1. Merci Claudine. Surtout ne renonce pas. Un 8ème jour, un pour les poètes ! Merveilleuse idée :-)

      Delete